Le “C.P.F”…C′est quoi ?


Mon Compte Personnel de Formation (CPF)


La loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », du 5 septembre 2018 a apporté de profonds changements pour la formation des salariés. Certains dispositifs permettant de financer sa formation ont disparu ou ont évolué fortement, d’autres sont apparus : le congé individuel de formation (CIF) remplacé par le CPF-Transition, l’apparition du conseil en évolution professionnelle (CEP), les contrats en alternance sont assouplis et harmonisés, la période de professionnalisation a laissé place à un nouveau dispositif de reconversion ou promotion par alternance (Pro-A), le compte personnel de formation (CPF) dont le fonctionnement est profondément modifié.

Le CPA (Compte Personnel d’Activité) se compose du CPF (Compte Personnel de Formation), du C2P (Compte Professionnel et Prévention) et du CEC (Compte d’Engagement Citoyen).

Droit CPF

Dès l’âge de 16 ans, chacun a droit à un CPA qui permet de consulter et d’utiliser ses droits inscrits. Ces droits ne peuvent être utilisés qu’avec l’accord de la personne.

Le CPF permet à toute personne, salariée ou demandeur d’emploi, de suivre à son initiative, une action de formation éligible, certifiante ou diplômante.

Depuis Janvier 2019, le CPF n’est plus crédité en heures mais en euros. Il en est de même pour le Compte d’engagement citoyen (CEC). Les heures inscrites sur les CPF des salariés au 31 décembre 2018 (heures CPF acquises et heures de DIF inscrites sur ces comptes) ont été converties en euros. Les heures figurant sur le CEC des salariés exerçant des activités bénévoles, de volontariat ou des activités de maître d’apprentissage ont également été converties en euros.

Les salariés ayant effectué sur l’ensemble de l’année une durée de travail supérieure ou égale à la moitié de la durée légale ou conventionnelle de travail voient leur CPF crédité de :

  • 500 € / an dans la limite d’un plafond de 5 000 €
  • 800 € / an dans la limite d’un plafond de 8 000 € lorsqu’ils ne sont pas titulaires d’un diplĂ´me ou titre de niveau CAP/BEP ou d’une certification reconnue par une CCN de branche. Ce montant et ce plafond sont Ă©galement applicables aux personnes handicapĂ©es admises Ă  temps plein ou Ă  temps partiel dans un Ă©tablissement ou service d’aide par le travail (ESAT). Les heures CPF et DIF figurant sur les comptes des salariĂ©s au 31 dĂ©cembre 2018 ont Ă©tĂ© converties au taux de 15 € / heure. Les heures de CEC ont Ă©tĂ© converties au taux de 12 € / heure. L’alimentation de ce compte s’effectue Ă  hauteur de 240 € (au lieu de 20 heures) dans la limite d’un plafond de 720 € (au lieu de 60 heures).
  • RĂ©aliser un bilan de compĂ©tences, une action de validation des acquis de l’expĂ©rience (VAE), une prĂ©paration aux permis B et poids lourd, une action d’accompagnement et de conseil destinĂ©e aux crĂ©ateurs ou repreneurs d’entreprises ou une action liĂ©e Ă  l’exercice de missions de bĂ©nĂ©volat ou de volontariat.

Le CPF peut désormais être utilisé pour :

  • Suivre une formation visant un diplĂ´me, titre Ă  finalitĂ© professionnelle, certificat de qualification professionnelle (CQP) ou bloc de compĂ©tences, inscrits au RĂ©pertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)
  • PrĂ©parer une certification ou habilitation enregistrĂ©e dans un nouveau « rĂ©pertoire spĂ©cifique des certifications et habilitations » (RSCH), qui remplace l’inventaire de la CNCP

Une application numérique pour smartphones et un site web développés et gérés par la Caisse des dépôts et consignations, permet aux titulaires des comptes de consulter leurs droits, rechercher une formation et s’inscrire.

Droit CPF

Pour créer, consulter son compte et réaliser une demande de formation :

https://www.moncompteformation.gouv.fr